Forte progression de l'arabe...   Comment gérer ses démarches...

Plus d'expatriés mais moins de dépenses

14 mars, 2012 11:39  Chroniques Chroniques

Expatriation - globe avec passeport et billets d'avion - FotoliaLa 4ème Convention MONDISSIMO du Commerce International et de la Mobilité Internationale s'achève aujourd'hui 14 mars 2012 au Palais Brongniart (Place de la Bourse à Paris). Plus d'une soixantaine de conférences, avec comme pays d'honneurs les Etats Unis et le Canada,  ont rassemblées les acteurs de l'expatriation : conseils d’avocats et experts comptables, entrepreneurs installés sur place, gestionnaires de patrimoine, agents immobiliers, déménageurs ou encore assureurs santé. Les thèmes abordés ont regroupé les questions interculturelles, en particulier les enjeux, le management, les chocs interculturel, mais aussi les visa, les écoles internationales, le droit à la retraite, les banques, la relocalisation, les problèmes linguistiques, la gestion du déménagement... etc.

Bien sur il est de bon ton d'entendre les spécialistes du secteur déclarer que de nombreux français envisagent de quitter le territoire national en fonction du résultat des élections.

Ainsi Sandrine Chauvet, directrice de la 4e Convention Mondissimo, déclare dans le Nouvel Economiste :

"Cette 4e convention comportera, avant tout, trois focus majeurs : les Etats-Unis, le Canada et le Royaume-Uni. A l’heure où beaucoup de Français envisagent de quitter le pays en fonction du résultat des élections, ces trois destinations sont particulièrement intéressantes."

Au mieux, cela fait sourire, d'autant qu'on ne sait pas si ces mêmes experts parlent des 0.01% touchés par les 75% de taxe du candidat Hollande au dessus de 1 million d'euros de salaires imposables par an (ce qui ramène plutôt une imposition globale de moins de 50%, pour un PDG d'entreprise payé ~1,2 millions €, proche de la tranche de 50% des résidents britanniques au dessus de £150 000 par exemple mise en place dès 2009) ou alors des jeunes qui ne trouvent pas de travail en Europe et décident de migrer vers le sud, comme nous en parlions sur le blog Expat News.

Bref on ne sait pas, mais une chose est sure : ceux qui agitent le chiffon rouge de l'exil fiscal soit ne connaissent pas le sujet (à ce propos il a été montré que la mise en place du bouclier fiscal n'a engendré aucun flux migratoire de retour des gros patrimoines français), soit essayent de booster un secteur économique qui connait lui aussi la crise.

Et la réponse se trouve en effet dans la réponse de Mme Chauvet à la deuxième question du journal:

"Comment se porte l’expatriation en 2012 ?
Il faut faire la nuance entre expatriés et Français de l’étranger. Les chiffres récents le confirment : les Français sont de plus en plus nombreux à faire le choix de vivre à l’étranger. [...] On s’aperçoit également qu’il y a de moins en moins de contrats d’expatriés, tandis que le recours aux contrats locaux augmente, de même que le recours à l’emploi local, ce qui est logique dans un contexte de réduction des coûts et de globalisation.
"

Car en effet si l'expatriation est en expansion dans notre monde globalisé, les budgets accordés par les grandes entreprises sont en constante diminution depuis de nombreuses années : moins de détachement, d'expatriation, plus de recrutement directement sur place et local (les 3 derniers liens renvoient à la FAQ du site EasyExpat.com). Les gens qui s'expatrient sont plus nombreux, mais ils le font avec leurs propres moyens, en dépensant moins que lors d'une prise en charge d'une entreprise. Et c'est de plus en plus sur Internet, comme nous le faisons ici, que les expatriés et candidats au départs peuvent trouver aide et réponses à leurs questions. ;-)

 

   



         
         EasyExpat on



Stay connected
Easy Expat: Guide for expatriates
Blog for Expatriates, Moving Abroad