La compensation de...   Petites et grandes galères...

Election présidentielle 2012: le vote des Français de l'étranger indécis

12 avril, 2012 09:24  Chroniques Chroniques

urne de vote République Française sur une carte du monde - Élection des députés des français de l'étrangerJ-10 avant le premier tout de l’élection présidentielle française. Près d'1 million d'expatriés (sur les 2,5 millions estimés) sont enregistrés pour voter à l'étranger, dans leur consulat.

Sarkozy, toujours favori, en perte de vitesse

Le Daily Telegraph, journal conservateur britannique, titrait le 4 avril "La plupart des Francais de l'étranger supportent Nicolas Sarkozy". Au vu du contenu de l'article, ils auraient pu aussi titrer "Le vote en faveur de Nicolas Sarkozy s'effondre au sein des Francais de l'étranger" ... tout l'art de faire un titre (selon que l'on est de droite ou de gauche... ;-) ).

Le corps de l'article indique en effet :

"James Shields, un professeur de politique française à l'Université d'Aston, déclare qu '«une inclinaison vers la droite conservatrice avait été l'image traditionnelle parmi les expatriés français", dont l'esprit d'entreprise, les instincts économiques libéraux "leur ont donné une affinité plus naturelle vers les perspectives économiques d'un marché libre avec Nicolas Sarkozy, qu'avec la marque socialiste de François Hollande".

Il ajoute, cependant, que l'écart semble se réduire, avec de plus en plus d'électeurs considérant donner leur bulletin de vote à un autre candidat.
"

Le journal reprend en fait une enquête menée conjointement par TV5 et Le Petit Journal sur les intentions de vote pour l'élection présidentielle. Le Petit Journal est d'ailleurs plus prudent, et titre  sur : "Sarkozy dispose encore d’une légère avance chez les Français de l’étranger". L'impression est tout de suite différente puisqu'ici on sent bien que tout peut basculer, et que le candidat de droite qui jadis semblait incontesté parmi les expatriés français, parait ici aussi bien disputé.

Bien qu'arrivant largement en tête au premier tour, l’enquête indique que:

"Nicolas Sarkozy s’imposerait de justesse chez les Français de l'étranger lors du second tour de la présidentielle. Le Président sortant récolterait 51% des intentions de vote contre 49% à son adversaire socialiste François Hollande. [...]

Si Nicolas Sarkozy peut compter sur le soutien de ses partisans, il semble avoir du mal à rassembler plus largement chez les Français de l’étranger. En effet, au second tour, le report de voix s’effectuerait assez difficilement vers le candidat UMP, avec pour seule marge au second tour une grosse moitié (54%) des suffrages du Front National au 1er tour. Seul 30% des supporters de François Bayrou soutiendraient Sarkozy, et seul 7% des abstentionnistes se laisseraient convaincre par un nouveau quinquennat.

A l’inverse, François Hollande pourra lui compter sur un réservoir de voix. 73% des électeurs de Jean-Luc Mélenchon au premier tour, 68% de ceux d’Eva Joly, et surtout 40% de ceux de François Bayrou le choisiraient au second tour. La mobilisation profitera au candidat PS, puisqu’un tiers des abstentionnistes du 1er tour se décideraient finalement pour le changement."

Un vote en mutation

Alors que lors des scrutins présidentiels précédents depuis 1981 les candidats de droite (Giscard puis Chirac) étaient largement plébiscité, le score obtenu par Nicolas Sarkozy en 2007 se rapprochait déjà étonnamment de la moyenne nationale (53,99% chez les Français de l'étranger contre 53.06% au final). Les expatriés français sont aujourd'hui plus jeunes et venant de classes sociales plus diverses que par le passé, plus informés en utilisant notamment Internet, leur vote reflète ces modifications et est lui aussi en train de changer.

Comme nous en parlions dans un précédent article relatant les modalités du vote, les expatriés français vont pour la première fois élire 11 députés les représentant lors des élections législatives de juin 2012. Le Daily Mail (tabloïd conservateur journal populaire britannique) y consacrait un article dans lequel il semblait considérer que la victoire du candidat de l'UMP ne faisait pas de doute au Royaume Uni (qui représente 80% des votes de la 3e circonscription de l'étranger qui élira un député ). C'est pourtant loin d’être le cas puisque qu'un autre journal anglais (tendance Gauche Travailliste) indique plutôt que les Français du Royaume Uni sont en passe de mettre Sarkozy dehors. Sans être aussi affirmatif, nous relevions d'ailleurs dans notre précédent article sur les élections, cette possibilité, car Nicolas Sarkozy n'avait fait "que" 53,3% en 2007 au Royaume Uni au même niveau que son score national et en retrait sur les résultats obtenus globalement auprès des français de l’étranger.

Le jeu est donc ouvert et pourrait bien voir pour la première fois les Français du pays qui accueilli jadis le Général de Gaulle (le Royaume Uni est un des trois pays accueillant les plus grandes communautés françaises, avec la Suisse et les États Unis) préférer un candidat de Gauche plutôt que la Droite traditionnelle. Rendez vous au soir du 6 mai 2012 pour le résultat final à la présidentielle, et le 17 juin pour le deuxième tour des législatives. :-)

Les résultats à la présidentielle 2007 pour les votes des français de l'étranger sont disponibles sur le site du Sénat. Vous pouvez aussi y consulter les résultats généraux par pays, très instructif. Le site du Sénat souligne d'ailleurs des résultats très variables selon les pays :

"Vainqueur dans les trois pays accueillant les plus grandes communautés françaises - en Suisse (57,3%), aux Etats-Unis (63,7%) ou au Royaume-Uni (53,3 %) - c'est en Israël (90,7%), à Monaco (83,4%) et en Arménie (79,8%) que Nicolas Sarkozy a réalisé ses meilleurs scores. Il a également rallié la majorité des suffrages dans un grand nombre de pays d'Asie du Sud-Est - Singapour (75,4%), Philippine (72,5%), Chine (71%), Malaisie (69%), Thaïlande (68%) et du Moyen-Orient - Liban (71,5%), Emirats arabes unis (69,4%), Koweit (66%).

En revanche, Ségolène Royal l'a devancé en Islande (87%) ­ son record ­, en Allemagne (59,9%), au Canada (53,9%), en Algérie (80,5%), en Tunisie (70,5%), mais pas au Maroc, où Nicolas Sarkozy obtient 51,9%. Au Chili, Ségolène Royal n'a pas bénéficié de son amitié avec la présidente socialiste Michelle Bachelet, n'obtenant que 40,4% des suffrages."

En bonus, nous nous sommes basés sur les résultats du vote des francais de l'étranger en 2007 pour colorier en rose et en bleu la carte du monde selon le vote majoritaire Sarkozy/Royal (cliquez sur la carte pour voir en plus grand) :

Vote des Français de l'étranger au 2e tour de l’élection présidentielle de 2007

 

 

   



         
         EasyExpat on