Pas de lien entre fiscalité...   La France, terre d'accueil...

La Belgique, terre d'accueil des riches expatriés français

18 décembre, 2012 09:33  Chroniques Chroniques

Revue de salaire avec calculatrice et euros - FotoliaDans la ligne de ce que certains appellent "l'affaire Depardieu", Didier Reynders, le ministre des affaires étrangères belge, déclare dans un entretien au Figaro que la Belgique est prête à accueillir les Français tentés par l'exil fiscal.

En fait, le cas de l'acteur Gérard Depardieu, qui a annoncé s'installer en Belgique pour des raisons fiscales, n'est pas isolé. Avant lui Christian Clavier est parti s'installer à Londres cet automne et Bernard Arnault, le patron de LVMH, aurait demandé la nationalité Belges (selon la rumeur, pour des raisons de droits de succession...).

Cet "exode" a-t'il uniquement déclenché par l'annonce du candidat François Hollande le 27 février 2012, de son intention de taxer à 75 % les hauts revenus ? Rien n'est moins sur. D'abord parce que  comme nous l'avions montré le mois dernier, les récents rapports n'ont jamais trouvé de lien entre fiscalité et expatriation. Bouclier fiscal ou pas, tranche à 75% ou pas, cela ne changerait rien sur la volonté des riches de partir... ou de rester. D'ailleurs l'écrivain et prix Goncourt 2010 Michel Houellebecq, a quitté l'Irlande, où il séjournait depuis de nombreuses années, pour rentrer vivre en France, à Paris. "Si j'ai choisi la France plutôt qu'un pays francophone (Belgique ou Suisse), c'est pour des raisons personnelles, pas dans une démarche militante", a annoncé l'auteur. "Disons que l'argent est important, mais que ce n'est pas ce qu'il y a de plus important", ajoute-t-il. "La raison majeure est que j'ai envie de parler, à nouveau, ma langue dans la vie quotidienne. J'ai atteint un niveau d'anglais suffisant, après plusieurs années de séjour en Irlande", écrit-il. Et d'autres voulaient partir lorsque la droite gouvernait, tel Johnny Hallyday qui avait déposé une demande de naturalisation belge en 2006 avant de renoncer.

La Suisse attirait auparavant l'essentiel des fortunés souhaitant "optimiser" leur imposition. Avec les récentes levées de secrets bancaires ou pressions sur les banques suisses, le pays est en train de perte de son attractivité. Ceux qui travaillent préfèrent parfois partir pour le Royaume Uni où les postes de la finance notamment y sont avantageusement rémunérés.La Belgique a une fiscalité très particulière : le pays taxe très lourdement le travail et protège les rentes (pas d'IGF, une taxation des plus-values et de l'héritage quasi négligeable). Pour certaines personnes fortunées, il s'agit donc plus de protéger leur épargne à l'approche de la retraite, ou d'organiser leur succession.

La situation peut paraitre monté en épingle, comme pour l’élection de François Mitterrand en 1981 quand les partis de droite prédisaient l'arrivée des chars russes sur la place de la Concorde. Le Figaro écrit ainsi: "Quelques centaines, voire quelques milliers de Français dits «sans difficulté financière» font le siège des conseillers fiscaux, des gérants de fortune et autres cabinets immobiliers de la capitale belge. «Depuis l'élection de François Hollande, ils viennent au moins deux fois plus nombreux», avance une fiscaliste bien introduite parmi les 200.000 Français de Belgique." Et selon le président de la Commission des naturalisations du parlement fédéral, interrogé par Le Figaro, il y aurait quelques 500 noms en attente d'un passeport du royaume de Belgique.

Bref, le phénomène est encore anecdotite, et fait surtout les gros titres des journaux lorsqu'une personnalité des affaires ou du showbizz annonce son intention de partir. Bien entendu afin d'alimenter la polémique Gilles Carrez, président (UMP) de la commission des finances de l'Assemblée nationale, a annoncé avoir demandé aux ministres de Bercy de fournir des statistiques sur les départs et les retours à l'étranger. Peut-être aurait-il pu commencer par lire l'étude publiée en novembre, par le syndicat Solidaires-finances publiques (ex-SNUI)et dont nous nous sommes fait écho sur ces pages :-) .

   



         
         EasyExpat on