Détention d'un compte à...   Les expatriés britanniques...

Des futurs conseils consulaires pour représenter les Français de l'étranger

09 avril, 2013 07:52  Chroniques Chroniques

eartflag_france © Stefan Rajewski - Fotolia.comLors du conseil des ministres du 20 février 2013, Mme Hélène Conway-Mouret, la ministre déléguée auprès du ministre des affaires étrangères, chargée des Français de l’étranger, a présenté un projet de loi relatif à la représentation des Français établis hors de France.

Ce projet de loi prévoit la création de conseils consulaires, composés de conseillers, élus au suffrage universel direct par les Français de la circonscription consulaire, parmi lesquels 81 siègeront à l’Assemblée des Français de l’étranger.

Selon le communiqué du gouvernement, ce projet de loi vise à :

  • renforcer la vitalité démocratique de la représentation des Français de l’étranger.
  • favoriser l’expression d’une démocratie de proximité
  • renforcer la représentativité du collège élisant les douze sénateurs qui représentent les Français établis hors de France : ces sénateurs seront désormais élus par l’ensemble des 444 conseillers consulaires auxquels s’ajouteront 65 délégués élus en même temps qu’eux pour corriger les écarts démographiques entre circonscriptions.

L'objectif du texte est d’assurer aux Français établis hors de France une expression démocratique se rapprochant de celle qui existe sur le territoire national tout en prenant en compte les contraintes liées à l’expatriation.

Le candidat François Hollande voulait supprimer le secrétaire d'Etat aux Français de l'étranger

Rappelons que le programme de François Hollande indiquait: "Suppression du secrétariat d’Etat aux Français de l’étranger qui relevait d'une logique politicienne. Cette responsabilité devra être coordonnée par le Ministre des affaires étrangères".

Or aujourd'hui on trouve bien au gouvernement ... Mme Hélène Conway-Mouret comme ministre déléguée.

On a ici même critiqué le rôle de la représentation mis en place par Nicolas Sarkozy, en ce demandant à quoi pouvaient bien servir les 11 députés des circonscription de l'étranger. On a ainsi osé supposer un vague calcul politicien alors que la plupart s'accordait à reconnaitre que la grande majorité des nouveaux sièges devaient revenir à l'UMP (pronostique qui s'est révélé complètement faux !).

Il faut bien reconnaitre que la gauche victorieuse s'est rapidement accommodée de la situation. Mais la création de ces futurs conseillers consulaires augure peut être d'un changement de la représentation des Français expatriés tel qu'évoqué par le candidat Hollande; auquel cas les 11 nouveaux députés des Français de l'étranger pourraient aussi bien être les 11 derniers. Et au vu des derniers rebondissements dans leur élection, c'est peut être une idée qui a fait du chemin...

   



         
         EasyExpat on