Salon de l'expatriation à...   De plus en plus de jeunes...

Comment gérer sa carrière en suivant son conjoint à l'étranger

31 mai, 2013 08:03  Chroniques Chroniques

ValiseLe Petit Journal vient de publier un article très intéressant sur une des préoccupations majeure des couples qui partent à l'étranger : que va faire celui qui suit son conjoint en poste ? Doit-on forcement mettre sa carrière entre parenthèses ? Comment retrouver une activité ?

Ce questions ont été discutées lors d'une table ronde organisée le 24 avril dernier par Véronique Martin Place avec l’aide du Bureau des Animations du Lycée Français Campus de Pudong à Shanghai. Au travers des témoignages d’intervenants, ils ont montré que la mise en sommeil son avenir professionnel n'était pas une fatalité et que de nombreuses opportunités existaient. Ils ont même définit 7 possibilités :

Reprendre des études : il est possible de reprendre des études en utilisant les formations pouvant être préparés à distance (voir sur e-magister par exemple). Par exemple le diplôme du l'enseignement du français à l'étranger (FLE).

S’engager dans une association bénévole : C'est non seulement une la garantie de s’intégrer facilement dans la population locale, amis aussi d'enrichir son expérience.

Créer sa petite entreprise : Après plusieurs expatriations, c'est ce que l'on entend le plus souvent: plutot que recommencer ma recherche de travail sur place, j'ai décidé de créer moi même mon activité. Services, import-export, ...etc. Les opportunités sont nombreuses et même si les échecs peuvent survenir, toute expérience est formatrice.

Une carrière nomade : C’est une activité professionnelle indépendante et rémunérée, transposable et transportable dans différents pays. Rédacteur web, écrivain, illustrateur... Véronique Martin Place vous en donnera un bon exemple sur son blog.

Cours de soutien de langues - Services aux expatriés : en profitant de votre culture française vous pouvez apporter un plus par rapport aux services concurrents !

Un contrat de salarié dans une entreprise ou filiale locale : N'hésitez pas à démarcher les entreprises locales qui peuvent apprécier vos qualifications.

Un contrat avec les conditions de travail françaises : La France possède le réseau de représentation le plus étendue au monde et propose donc de nombreuses possibilités au sein des Lycées Français, Alliances Françaises, Chambres de Commerce, … etc.

Et sinon il reste toujours une dernière possibilité non évoquée dans l'article sur la table ronde de Shanghai : profiter de la vie, s'occuper de sa famille et occuper son temps à profiter des avantages offerts par son pays d'accueil. C'est pas mal non plus, non ? ;-)

 

   



         
         EasyExpat on