Comment gérer sa carrière...   Résultats des législatives...

De plus en plus de jeunes choisissent de s'expatrier

04 juin, 2013 08:34  Chroniques Chroniques

Jeunes avec sac-à-dosLa tendance est confirmé par chaque nouvelle étude : de plus en plus de jeunes choisissent de partir à l’étranger après leurs études. Le cabinet de recrutement Deloitte a publié une étude en février 2013 montrant que 27% des jeunes visent une carrière a l'étranger contre 13% en 2012 (+14 points). Et une autre étude du même cabinet en avril 2013 montre que quel que soit le pays, 81% de la nouvelle génération aspire à un environnement de travail international. Selon une autre enquête menée par RTL avec Le Nouvel Observateur (4 avril 2013), les jeunes Français sont 14 % de plus qu'il y a cinq ans à s'être installés hors de l'Hexagone. Il y a quelques mois nous avions aussi parlé d'un rapport de PriceWaterhouseCoopers qui prévoyait une augmentation de 50 % des Français expatriés d’ici à 2020 dans le monde.

Face au chômage, le salut est-il à l’étranger ?

Le Petit Journal cherchait dernièrement à estimer le nombre de jeunes expatriés français:

"Sur 1,6 millions de Français inscrits sur les registres consulaires, 270.000 sont âgés de 25 à 35 ans. Ils sont surement beaucoup plus nombreux car on estime en réalité à 2,5 millions le nombre de Français de l’étranger. Un étudiant en école de commerce sur 5, et un étudiant sur 10 en école d'ingénieur partent une fois les études terminées. 13% des diplômés de Grandes Écoles en 2010 sont en poste hors de France."

Depuis deux ans, le chômage est continuellement en hausse, le record de 1997 battu et le chiffre intégrant les demandeurs d’emploi ayant occupé un emploi est maintenant supérieur à 5 millions. On n'en est pas encore à la situation espagnole, où la population baisse (47,1 millions de personnes en 2012, un chiffre en baisse après le départ de 260 000 personnes) ; dans ce pays, avec un taux de chômage record de 55% chez les moins de 25 ans et de 26% de la population active en général les jeunes n'ont souvent tout simplement pas le choix.

Mais il faut bien reconnaitre que les perspectives pour les jeunes diplômés sont plutôt moroses et selon les études les jeunes diplômés dédient en moyenne près de 4 mois à leurs recherches avec en moyenne 3 entretiens sans succès.

La nécessité d'une expérience à l’étranger

Bien sur cette tendance n'est pas uniquement liée au climat actuel du marché du travail. Dans une économie mondialisée, les établissements supérieurs ont intégré la nécessité de donner une formation internationale à leurs étudiants. Les échanges Erasmus sont de plus en plus intégrés dans le cursus de l'étudiant, de nombreuses écoles demandent qu'un stage soit effectué à l'étranger et/ou proposent qu'une partie de la scolarité soit effectuée au sein d'une université étrangère partenaire.

Sur le site RMC.fr, Michel Moyal, patron d'un cabinet de recrutement à Strasbourg, spécialisé dans le premier emploi, explique :

"Si un étudiant cherche du travail pendant plus de 6 mois en France et qu’il ne trouve pas, on va lui dire d’aller chercher à l’étranger. Certains établissements obligent même leurs étudiants à faire une année à l’étranger. Il y a de plus fortes évolutions en terme de carrière et le pouvoir d’achat est quasi le même, voire meilleur à l’étranger".

Les offres pour acquérir une expérience à l'étranger

En plus de cela, les offres pour acquérir une expérience à l'étranger après ses études se sont popularisées au travers du PVT et du VIE.

Le permis vacances-travail (PVT). Ce visa permet de voyager et de trouver un emploi dans six pays ayant signé un accord avec la France : l’Australie, la Nouvelle-Zélande, le Canada, le Japon, Singapour et la Corée du Su. Mais le programme est victime de son succès et les places de PVT partent maintenant en quelques jours dès l'ouverture du programme dans le pays de destination.

Pour en savoir plus, vous pouvez notamment vous reporter à nos guides sur l'expatriation pour des articles sur le PVT au sein de l'Union Européenne, ou le PVT au Canada par exemple, et bien sur à l'excellent site pvtistes.net.

Le volontariat international en entreprise (VIE). La formule est de plus en plus plébiscitée par les moins de 28 ans depuis sa création le 14 mars 2000. Favorisant l’immersion totale dans un pays étranger, le VIE permet aux récemment diplômés de rejoindre une entreprise pour 6 à 24 mois

Pour en savoir plus, il y a des articles dans nos guides sur l'expatriation. Il suffit de choisir un guide, et trouver l'article sur le Volontariat, par exemple les VIE au Canada, sans oublier d'utiliser les forums (exemple sur le VIE au Japon ICI).

Lire aussi: Toujours plus de jeunes diplomés français expatriés

   



         
         EasyExpat on