L’expatriation : un choix...   2014, année d'élections

L'expatriation, un défi et un challenge à vivre

27 novembre, 2013 09:34  Chroniques Chroniques

Article sponsorisé par Mercer

Carte du monde, passeport français et couteau suisse - Fotolia

Même si l’expatriation reste un choix important pour votre avenir, la décision se doit d’être murement réfléchie et le passage à l’acte consciencieusement préparé. On pensera bien évidemment aux principales démarches administratives, notamment au visa ou encore au passeport.

Les formalités à accomplir s’alourdiront si l’expatriation vous emmène en dehors de l’Union Européenne, et une visite sur le site du Ministère des Affaires étrangères vous donnera alors, pays par pays, la liste des formalités à accomplir. Du passeport au permis de travail en passant par le visa mais aussi les vaccinations obligatoires éventuelles ; ces informations pratiques vous permettent d’envisager votre expatriation dans les meilleures conditions.

Bien préparer son départ et son expatriation

Bien d’autres démarches devront aussi être accomplies avant même de partir vers votre nouveau pays d’accueil. Ainsi, il faudra se préoccuper de votre assurance expatrié et de votre couverture maladie avant même de vous rendre dans ce pays. Autant prévoir et ainsi bénéficier d’une couverture de vos frais de santé courants et d’une assistance en cas d’accident à l’étranger. Ce n’est pas une fois confronté à un dommage quel qu’il soit que vous devrez prendre en compte cette nécessité de bien se protéger, mais bien d’anticiper ces besoins.

L’expatriation, un véritable état d’esprit

Si vous avez pensé à toutes ces formalités pour vous mais aussi pour toute votre famille, vous devez aussi vous préoccuper de contraintes encore plus quotidiennes. Par exemple, si vous décidez de résider hors de l’Union Européenne, renseignez-vous sur les formalités à accomplir pour obtenir un permis de conduire international, ce qui vous facilitera le quotidien une fois sur place.

Mais en tant qu’expatrié, préparez aussi votre retour ou les séjours que vous envisagez d’effectuer en métropole. Assurez-vous que votre assurance expatrié vous couvre aussi pendant vos séjours dans votre pays d’origine.

Et pour finir, ne négligez pas de vous pencher sur le cas des cotisations retraites. Si le système de retraite par répartition rend les choses relativement aisées en France (quoique !), il en va autrement dès que vous avez effectué une partie de votre carrière à l'international. Il existe pour cela trois principaux cas de figure: les règles européennes, les accords binationaux, et... lorsqu'il n'y a rien. Pour en savoir plus sur ces différents cas, reportez vous à l'article:

 

   



         
         EasyExpat on