Mobile: le prix du "roaming"...   Les Expatriés : un nouveau...

Retour d'expatriation et choc culturel inversé

07 juillet, 2014 08:21  Chroniques Chroniques

 

Drapeau français sur un globe © VRD - Fotolia.com

 

Le choc culturel inversé décrit le phénomène que l'on peut rencontrer lorsque l'on rentre dans son pays d'origine, après une expatriation. Le retour d'expatriation doit se préparer autant, sinon d'avantage que son départ à l'étranger, car le retour dans son pays d'origine n'exclut pas le dépaysement.

Véronique Martin-Place, expatriée plusieurs fois depuis 2002, explique :

"Concrètement, c’est lorsque vous visitez des endroits qui devraient vous être familier mais ne le sont plus, lorsque vous interagissez avec des personnes de votre entourage avec qui vous devriez vous sentir à l’aise mais vous ne l’êtes pas ou encore lorsque vous faites face à des situations que vous pourriez résoudre facilement et simplement mais vous ne le pouvez pas. Autant de situations inconfortables et frustrantes car l’on pense que l’on ne devrait pas les vivre puisqu’on est « à la maison » !"

Finding Your Feet ChicagoNous avions interviewé Véronique en janvier 2013, lorsqu'elle nous avait présenté son livre "Finding your feet in Chicago", écrit entre 2011 et 2012.

Elle nous avait aussi présenté son blog, Expat Forever, commencé en 2010 et bien sur inscrit dans notre répertoire de blogs d'expatriés. Celui-ci traite de l'expatriation en général et tous les sujets d'un point de vue de l'accompagnement actif du conjoint. Elle a vécu en Norvège (1999 – 2002) puis au Sri Lanka (2002 – 2005). Après un retour en France (2005 – 2008), elle a suivi son conjoint à Chicago de 2008 à 2012 et réside actuellement à Shanghai, en Chine.

Elle définit plusieurs phases dans le choc culturel du retour:

  1. La lune de miel : on redécouvre son pays avec plaisir (en général, c’est court).
  2. La crise, c’est le choc du retour ou choc culturel inversé en tant que tel : cette étape démarre en général classiquement lorsque tous les cartons sont vides, que le conjoint a repris le chemin du bureau et les enfants celui de l’école. [...] Cette période se caractérise par un moral en dent de scie : d’un côté, on regrette cette vie d’avant, qui sur le moment ne nous satisfaisait pas toujours complètement, de l’autre on est insatisfaite de la situation actuelle.
  3. La période d’ajustement : Le déclic a souvent lieu quand on commence à se sentir à nouveau connecté à son environnement, à sa communauté, lorsque l’on a retrouvé du travail.
  4. La période d'adaptation : on retrouve un niveau de bien-être normal.

Selon elle, ces phases sont sensiblement identiques à celles vécues lors du départ en expatriation, mais ont tendance à durer plus lontemps.

Sur le même sujet, Vivre Ailleurs (Radio France Internationale) consacrait son émission du 26 avril 2014 au retour d'expatriation. Dans cette chronique de tous ceux qui vivent ailleurs que dans leur pays d'origine, Corinne Mandjou recevait Hervé Heyraud, le rédacteur en chef du média en ligne lepetitjournal.com.

Hervé Heyraud explique qu'il convient de bien préparer son retour:

"On va se retrouver avec un quotidien très different. Peut être un petit peu moins de pouvoir d'achat, un niveau de vie un peu inférieur. On oublie un peu toute la magie du dépayseent, les voyages, l'exotisme. On se retrouve une peu plus dans le quotidien. On a du mal à retrouver ses marques ; on ressent un décallage avec ses amis, sa famille, qui n'ont pas eu le même vécu pendant ses annees d'expatriation. Donc il est vraiment important, à titre personnel, de se preparer à ce choc, pour mieux l'amortir."

Il explique aussi que le cadre de retour d'expatriation aura souvent plus de mal à valoriser son expérience à l'étranger dans sa propre entreprise, que lors d'une nouvelle recherche d'emploi. Une étude montre ainsi que 4 cadres sur 5 trouvent que leur expérience à l'internationale est très peu valorisée ; 90% souhaitent repartir et entre 20 et 40% quittent leur entreprise au bout de deux ans suivant leur retour.

Rappel sur les principales formalités administratives à accomplir :

  • Le déménagement: faire plusieurs devis, bien évaluer le volume à emporter. Pour vous aider, nou proposons un formulaire unqiue à remplir qui vous permet d'obtenir jusqu'à 5 devis gratuits. >>> Voir ici notre offre de DEMENAGEMENT INTERNATIONAL
  • Attestation de changement de résidence: à obtenir auprès du Consulat de France dans le pays que vous quittez.
  • Douane: Pas de formalités à l'arrivée si vous venez d'un pays membre de l'Union Européenne.Si vous avez résidé moins d'un an dans un autre pays, vous pourrez bénéficier d'une franchise lors de l'importation de vos biens (en prouvant que vous utilisiez ces effets depuis au moins 6 mois). Il faudra fournir aussi uninventaire en 2 exemplaires des biens importés.
  • Impôts: il faut pouvoir prouver que vosu avez bien payé vos impôts dans votre pays de résidence.
  • Ecoles: bien penser à radier les enfants des établissements scolaires.
  • Elections: ne pas oublier de se faire supprimer des listes électorales du consulat.

   



         
         EasyExpat on

Je confirme… [Répondre]

Quand j'ai été obligé de rentrer en France, j'ai déprimé grave et est pris presque 20 kg en 1 an mais est tout perdu depuis que je suis reparti ;)
La France nuit donc gravement à la santé d'autrui ;)

  Forum Expat   05 aoà 2014, 14:03