Comment rédiger un CV en...   Les Suisses sur la première...

Baisse du prix des appels mobiles en Europe : oui ...mais en fait non !

27 avril, 2015 08:20  Chroniques Chroniques

Un coup c'est oui, un autre coup c'est non. Depuis l'été 2014 les tarifs d'itinérance en Europe ont à nouveau baissé de 20 à 55%.

Sous l'impulsion de la Commission européenne, les tarifs de l’itinérance ont ainsi fondu de 80% depuis 2007 (nous avions d'ailleurs écrit un article similaire en 2013). Pour rappel, ils ont actuellement:

  • 0,19 euro pour un appel sortant (0,24 avant);
  • 0,05 euro pour un appel entrant (0,07 avant);
  • 0,06 euro pour un SMS (0,08 avant);
  • 0,20 euro pour chaque mégaoctet de données téléchargé (0,45 avant);
  • les SMS reçus restent gratuits.

Oui mais la Commission Européenne voulait aller beaucoup plus loin et son but véritable était de supprimer tous les surcouts; en gros de faire les Etats Unis d'Europe du numérique, avec un coût unique où que l'on se trouve au sein de l'Union Européenne.

Un téléphone portable

Déjà l'an passé les opérateurs télécoms (dont Orange, Deutsche Telekom et British Telecom) étaient allés pleurer à Bruxelles en prophétisant leur ruine si les mesures coercitives de la Commission Européenne étaient adoptées. Du coup la Commission ne parla plus que d'abolir les coûts d'itinérance pour les appels entrants d'ici 2015, dans un premier temps.

Mais même cette mesure semblait insuportable pour les opérateurs de téléphonie car il y a eu rétro-pédalage et maintenant les sur-coûts resteront en vigueur au moins jusqu'en 2018, peut être même pour beaucoup plus longtemps, afin dit Bruxelles, de laisser plus de temps aux sociétés pour s'adapter.

Les compagnies de mobiles ont longtemps argumenté que ces tarifs étaient nécessaires pour couvrir les commissions qu'ils devaient payer aux autres opérateurs lorsque leurs client utilisaient leur téléphone à l'étranger. Ils oubliaient ainsi que cela fonctionne dans les deux sens, et qu'ils engrangeaient eux aussi ces commissions lorsque les voyageurs utilisaient leurs réseaux.

Bref, un analyste des télécoms résume la situation en déclarant: "Au final ils seront abolis un jour ou l'autre, mais cela a été reporté dans un futur indéfinit. Le client doit maintenant uniquement espérer un changement du marché"... ce qui n'est jamais arrivé avant, raison pour laquelle d'ailleurs la Commission Européenne avait décidée de légiférer !

En attendant, selon le site lesfrontaliers.lu, la commission européenne voudrait imposer une sorte de "franchise de roaming", ce qui signifie que les appels passés depuis l'étranger seraient inclus dans le forfait local, jusqu'à une certaine limite. Toutefois il n'y a pour le moment aucune indication de quand et de quelle manière cette mesure serait implementée.

   



         
         EasyExpat on