Comment réussir votre...   Le PVT, c'est quoi ? Comment...

Passer sa retraite à l'étranger

19 mai, 2015 08:00  Chroniques Chroniques

Quelques retraités sur une plage.France Inter a consacré une émission au destinations prisées par les séniors pour passer leur retraite. Si le Portugal ou l'Espagne attire toujours de nombreux retraités, certaines destinations autrefois prisées sont aujourd'hui considérées avec beacuoup plus de méfiance : certaine ont été le théâtre du Printemps arabe, d'autres sont victimes du durcissement envers les "paradis ficaux".

La population mondiale vieillit et chaque grand pays industriel investit sa périphérie : les retraités japonais se sont installés aux Philippines, les Etats Unis vont au Mexique (en dehors de leur frontière) ou dans des Etats du sud du pays comme la Floride et les européens vont dans le sud de l'Europe (ou autour de la méditerranée).

Certains pays ont décidé de mettre en place des politiques fiscales destinées à attirer cette population de séniors. Ainsi une circulaire portugaises exonère totalement pendant 10 ans ceux qui s'installent au Portugal : il suffit d'y résider au moins 6 mois et 1 jour dans l'année et donc d'être déclaré comme résident étranger long séjour (attention ce régime est toutefois uniquement réservé aux salariés du privé).

Mais il y a aussi un autres avantage de taille à l'installation dans la pointe de la péninsule ibérique : le coût de la vie y est faible. La location sur Lisbonne est environ 50% en dessous des prix pratiqués à Paris (logement à l'achat autour de 2500€ le m2, contre environ 10 000 € sur Paris et 4000 € en Espagne).

>>> Pour plus de détails :

Trois points sont à considérer lorsque l'on souhaite prendre sa retraite à l’étranger:

  1. s'assurer de la manière dont la retraite va être versée;
  2. s'assurer de la façon dont les dépenses de santé vont être prises en charge (dans un pays européen, formulaire E121/S1);
  3. consulter un notaire si on a un patrimoine, en ce qui concerne le régime des successions.

La retraite au soleil, un phénomène marginal

Marie-Françoise Husson (chef de service des pages du cahier "Droit et argent" du mensuel "Notre temps") souligne que le phénomène des retraités au soleil est très marginal.

"Il y a environ 16 millions de retraités français et on estime à 200 000 le nombre de retraités hors de France. Selon la CNAV (Caisse Nationale d'Allocation Vieillesse), le phénomène est tout a fait constant, voir même un peu en baisse par rapport à 2013" dit-elle au cours de l'émission.

La France est aussi la première destination touristique au monde et attire de nombreux retraités étrangers. La balance est donc très favorable à l'hexagone.

Pour reprendre l'exemple du Portugal, notons que depuis le début du programme (janvier 2013) environ 20 000 logements ont été vendues (dont environ 2000 à des Français, dont des actifs et des investisseurs). On est donc ici aussi loin d'un exil (et donc d'un péril économique en France !).

Une minorité privilégiée

Par ailleurs, pouvoir passer sa retraite à l'étranger concerne une minorité privilégiée. Les allocations de solidarité aux personnes âgées - anciennement minimum vieillesse - cessent d’être versées si on quitte le territoire, et de nombreux  retraités ne peuvent simplement pas quitter le lieux d'habitation habituel.

De plus, les retraites des fonctionnaires sont toujours imposées en France, donc s'ils vont s'installer à l’étranger ils ne bénéficient pas des facilités fiscales du pays d'accueil.

Pour la plupart, les considérations sont autant de profiter d'un différentiel de coût que de conditions de vie plus agréable (soleil, espace...).

>>> Pour aller plus loin :

 

   



         
         EasyExpat on

Retraite [Répondre]

De plus en plus de français partent à l'étranger et s'achètent un bien immobilier à l'étranger. Je pense au Portugal par exemple, où de nombreux retraités s'y installent. C'est bon signe, cela montre que l'économie repart!

Nadine   29 mai 2015, 09:39